Je ne suis pas parfait (mais je m’aime comme ça)

Depuis toute petite et jusqu’à il y a encore quelques temps, je ressentais le besoin d’être parfaite. Pensant alors « Si je ne suis pas parfaite, les autres ne m’aimeront pas », je me sentais vulnérable, critiquable, pas à la hauteur. Je m’adaptais aux autres en permanence. Nosant pas dire ce que je pensais vraiment, je les laissais me marcher dessus et je me remettais toujours en question. Il va sans dire que je manquais cruellement de confiance en moi.

Les autres savaient mieux que moi. Ils étaient mieux, plus beaux, plus forts, plus intelligents… 

Je ne suis pas parfaite

Je pensais que je serais heureuse le jour où je n’aurais plus de défauts. Pour l’instant, j’étais incomplète. Mais moi, je visais la perfection ! Et j’allais y arriver !

Alors, j’ai testé plein de choses pour atteindre mon objectif :

  • les levers à 5 heures du mat’ alors que j’ai besoin de 9 à 10 heures de sommeil par nuit 
  • manger healthy et végétalien malgré ma gourmandise 
  • faire des régimes même si je n’avais pas de surpoids,
  • pratiquer la méditations et le yoga bien que je déteste rester immobile…

Mais c’était toujours insuffisant. Car il y avait toujours mieux que moi, plus parfait, plus compétent, plus accompli

Une perfection inatteignable

A cette époque, quand j’admirais quelqu’un, je ne prenais pas en compte tout sa personnalité. Je choisissais un détail que j’admirais chez elle et je me disais « C’est dingue, cette personne est incroyable. Je suis nulle à côté ». 

Ensuite, je rajoutais cette compétence à la longue liste mentale de celles qu’il me fallait obtenir. J’avais alors fabriqué dans ma tête comme un puzzle regroupant toutes les qualités pouvant exister chez toutes ces personnes. Ce portrait-robot idéal, regroupant tous ces traits de caractère, symbolisait pour moi la perfection et c’était ça que je devais atteindre. Rien que ça, oui oui !

La réalité : personne n’est parfait

Grâce aux livres de développement personnel et à mes amis proches, j’ai commencé à prendre conscience de ma valeur. J’ai également réalisé que les personnes que j’admirais n’existaient pas telles quel.

En observant toute leur personnalité, les qualités et les défauts, j’ai compris que personne n’était parfait. Elles aussi étaient 50/50 : à la fois sublime et extraordinaires mais aussi faillibles et imparfaites. Si j’aimais ces personnes avec leurs défauts, les autres pouvaient bien m’aimer avec les miens.

J’ai donc arrêté de me comparer à elles pour cultiver ma différence. Tout était en moi, il ne me restait plus qu’à m’assumer totalement.

Aimer ses imperfections

Progressivement, j’ai gagné en confiance et en estime de moi. J’ai enfin aimé qui j’étais et je me suis libérée du regard des autres. Aujourd’hui, je n’ai plus besoin de leur approbation. Je sais que je suis parfaitement imparfaite… comme tout le monde. 

Dorénavant, je ne me sens plus incomplète ou insuffisante. Je m’aime et je suis fière d’être moi-même. Sans prétention aucune mais j’adore ma personnalité et je ne me cache plus. Je suis très spontanée donc je fais parfois des gaffes, ça fait partie de mon charme. J’ai tendance à pleurer souvent car je suis sensible, c’est ok aussi. Je suis maniaque, c’est quand même plus agréable de vivre dans un endroit propre. 

J’assume tout ! Finis la culpabilité et ce dégoût de moi-même ! Je me remets parfois en question quand je dépasse les limites, mais c’est moi qui sais quand je suis allée trop loin car je me connais parfaitement.

Je ne suis pas parfaite et tu n’as pas à l’être non plus

Tu dois juste être toi-même ! C’est suffisant ! Tu es assez telle que tu es ! Donc aime tes imperfections, elles font aussi partie de ton charme. 

Publié par entreprendreenpaca

Agnès Amiez Fondatrice du site Entreprendre en Paca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :